Liposuccion et chirurgie plastique

Juil 12, 2017
chir_ventre-ref

Nous vivons dans une culture où la beauté et la jeunesse sont des notions centrales. Et nous nous obligeons tous à rester au top par l’intermédiaire des régimes et du sport. Mais ces moyens sont difficiles, demandent beaucoup de volonté et pour des résultats à très long terme. C’est la raison pour laquelle beaucoup d’entre nous se tournent vers les interventions médicales comme la liposuccion et la chirurgie plastique.

Contrairement à un jugement répandu, la liposuccion et la chirurgie esthétique ne sont pas la même chose. La liposuccion correspond à une technique où de multiples incisions localisées accueillent des canules à bouts arrondis destinées à aspirer les excès de graisse présents dans l’organisme. Beaucoup de personnes se tournent vers la lipoaspiration pour régler ces problèmes (les excès de graisse causant des bourrelets) qu’ils n’arrivent pas à régler au moyen des régimes et de l’activité physique.

La chirurgie plastique définit une intervention chirurgicale destinée à dissiper les effets de l’âge, comme c’est le cas pour des opérations comme le lifting du visage ou la chirurgie nasale. Beaucoup d’entre nous choisissent la chirurgie esthétique pour gagner des années et conserver un aspect du visage proche de celui de l’adolescence ou des débuts de l’âge adulte.

Mais ce qui relie la liposuccion et la chirurgie plastique, c’est une même aspiration à ne pas accepter les dommages de nos modes de vie et du temps qui passe. Dans les deux cas, nous avons affaire à des interventions qui ne peuvent être pratiquées que par des médecins qualifiés, en l’occurrence, des chirurgiens esthétiques.

C’est la raison pour laquelle, il est parfaitement possible de combiner une chirurgie d’aspiration graisseuse avec une chirurgie plastique de rajeunissement. On peut subir une liposuccion des hanches et un lifting du visage. D’ailleurs, c’est un des arguments mis en avant par les chirurgiens en Tunisie, puisque l’association de plusieurs interventions permet de payer moins cher, d’avoir des prix plus abordables.

Dès lors que le patient est anesthésié, il n’y a pas de contre-indications au fait de pratiquer 2 interventions. Il faut que le patient soit informé des risques et également informé du fait que les suites opératoires seront plus longues dans le temps que pour une seule opération.

Quand vous déciderez de faire l’une ou l’autre de ces interventions, ou les deux ensemble, prenez bien le temps de définir leurs objectifs, de discuter avec le chirurgien esthétique des résultats possibles. Cela implique de bien choisir le professionnel à qui vous allez confier votre corps : vérifiez qu’il soit autorisé à exercer, renseignez-vous à son propos sur les forums d’expressions thématiques sur la liposuccion ou la chirurgie esthétique par exemple.

La liposuccion ou la chirurgie plastique ne sont pas des pratiques anodines. On s’y engage après mure réflexion, c’est-à-dire après un vrai débat sur les avantages et les inconvénients.