• Abdominoplastie Tunisie

Complications liées à l’abdominoplastie

A la suite d’une chirurgie abdominale comme de toute chirurgie d’ailleurs, il est possible qu’il survienne quelques complications. Les complications d’une abdominoplastie sont rares si l’on recourt à un chirurgien qualifié qui adopte la bonne pratique de cette intervention qui doit être avant tout liée au cas du patient qu’il doit traiter. Certaines de ces complications de la chirurgie de la paroi abdominale peuvent exiger une opération de retouche. Quelles sont ses complications ? Existe-t-il des risques liés à cette opération ?

Les risques liés à l’abdominoplastie

Avant de parler de ces complications, il est important de remarquer que l’abdominoplastie présente aussi quelques risques non négligeables. Avant de s’engager à retendre la peau et les muscles de son ventre, il est nécessaire de les connaître.

  • Les risques de l’anesthésie

En phases pré et postopératoire, on a d’un côté le risque lié à l’inhalation de l’anesthésie et de l’autre, les possibles nausées/vomissements. Durant la phase opératoire, resté couché longtemps sur la table d’opération risque de causer une compression nerveuse. L’anesthésie peut aussi provoquer chez le candidat à l’abdominoplastie des allergies ou une hypothermie.

  • Les risques de l’intervention

On peut évoquer ici principalement les complications thromboemboliques, notamment une phlébite ou une embolie pulmonaire. Ce sont les principales complications de la plastie du ventre qu’il faut éviter absolument. Afin de les prévenir, il est conseillé au patient de s’abstenir de pilule contraceptive le mois précédant l’intervention, de porter à la fin de l’intervention le gain de contention qui lui est prescrit dans les délais convenus, de suivre un traitement anticoagulant pendant au moins une semaine, et surtout de se lever de bonne heure le lendemain de l’opération.

Parmi les autres risques liés à l’intervention, on peut évoquer la survenue d’un épanchement lymphatique ou lymphorée qui nécessite un drainage ou une ponction pour le traitement ; le risque d’hématome nécessitant une réintervention ;  le risque d’infection (rare) ou encore le risque de saignement.

Les complications post-opératoires de la chirurgie plastique du ventre

Le principal problème après une plastie du ventre est celui de la cicatrisation. Le patient peut avoir une cicatrice anormale, hypertrophique ou chéloïde ce qui sollicite une retouche et une injection de corticoïde. C’est d’ailleurs pour cette raison que certains sollicitent l’abdominoplastie par haute tension afin d’améliorer l’aspect de leur cicatrice. Parce que la cicatrice d’une chirurgie du ventre classique peut aussi être visible, asymétrique ou très large. Ce qui offre un résultat inesthétique à l’intervention.

L’autre complication post-opératoire est la survenue d’une nécrose cutanée qui a pour conséquence de retarder l’évolution de la cicatrice. Pour éviter ces cas, on recommande aux patients de s’abstenir de tabac la semaine qui précède l’intervention. L’abdominoplastie peut aussi troubler la sensibilité de la région ombilicale chez le patient. Mais cette complication reste passagère.